Logo ARS


Cas d’infection invasive à méningocoque à Dijon

Trois cas d’infection invasive à méningocoque (IIM) sont survenus entre octobre et décembre 2016 chez des étudiants de l’Université de Bourgogne-Franche-Comté, campus de Dijon. Deux de ces étudiants sont décédés, l’état de santé du troisième a évolué favorablement. Dans ce cadre, nous avons pris des mesures de protection et de prévention pour prévenir l'apparition de nouveaux cas.
Un numéro vert est ouvert du lundi au vendredi, de 9 heures à 17 heures :
0805 200 550.

Situation au 06 janvier 2017

Un troisième cas d'infection invasive à méningocoque W

Le décès d’une étudiante en 3ème année au pôle Economie et Gestion a été signalé le 22 décembre 2016, suite à une infection invasive à méningocoque W. Il s’agit d’un 3ème cas d’IIM W survenu dans la communauté étudiante de l’Université de Dijon.
 
Le premier cas a été signalé le 19 octobre chez une jeune femme décédée le 20 octobre. Le deuxième cas a été déclaré chez une jeune femme de 17 ans le 24 octobre et a évolué favorablement.

La survenue sur une période de trois mois, de trois cas au sein du campus, retient l’attention des autorités sanitaires. L’ARS Bourgogne-Franche-Comté agit en lien avec la Direction Générale de la Santé, la Préfecture de la Côte-d’Or, l’Académie de Bourgogne et l’Université de Bourgogne-Franche-Comté.

A ce jour, aucun nouveau cas n’a été signalé.

Les mesures prises par l'ARS

- Les professionnels de santé ont été informés de cette situation, en vue d’une vigilance particulière vis-à-vis de patients présentant des signes évocateurs de la maladie.

- Le traitement des "personnes contact" : Comme c’est le cas habituellement, dès le premier signalement, et pour chacun des cas d’infection, l’ARS a procédé à la recherche des personnes ayant eu des contacts proches et répétés avec l’étudiante décédée, pour leur recommander une prophylaxie antibiotique et une vaccination. Les 48 personnes identifiées ont été contactées par des infirmières de l’ARS, qui se sont mises également en relation avec leurs médecins traitants et les pharmacies de secteur. Ces personnes sont hors de dangers.

- Une campagne de vaccination : Dans un but de prévention collective, l’ARS, en lien avec la Direction Générale de la Santé, Santé Publique France, l’académie de Dijon, et l’Université Bourgogne-Franche-Comté, organise une campagne de vaccination, débutant en janvier. L'objectif est d'interrompre la circulation du germe au sein du campus.

- Pour toutes questions, un numéro vert est mis à votre disposition : 0805 200 550, du lundi au vendredi, de 9 heures à 17 heures.

Une campagne de vaccination de grande ampleur dans un but de prévention collective

A ce jour, les investigations n’ont pas montré de contact direct entre les étudiants touchés par la méningite ni entre leurs entourages respectifs. Ce qui signifie que la bactérie circule dans le milieu étudiant via des porteurs sains qui ne développent pas la maladie. L’objectif de la vaccination est d’interrompre, de manière durable, la circulation du germe dans la communauté étudiante.

Tous les étudiants et les personnels du campus de Dijon sont invités à se faire vacciner, en 3 phases successives :
- Phase 1 : les étudiants et personnels du pôle Economie et Gestion, où étudiait la jeune fille récemment décédée (1 000 personnes), du 4 au 6 janvier 2017.
- Phase 2 : les étudiants et personnels du bâtiment voisin Droit-Lettres (8 à 10 000 personnes), du 9 janvier au 20 janvier.
- Phase 3 : le reste du campus de Dijon (20 000 personnes), à partir du 20 janvier.

Au total, environ 30 000 étudiants et personnels sont ciblés par ce dispositif. La mesure de vaccination à grande échelle est destinée à interrompre la circulation du germe de la méningite sur le campus.

Un site de vaccination dédié, la salle « Multiplex », est mis à disposition par l’Université située au sein du campus. Le site situé sera ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 17h. La campagne de vaccination dans le centre dédié est gratuite.

La mobilisation, l’information et la planification des passages des étudiants est assurée par l’Université.

Un numéro de téléphone dédié est mis en place par l’ARS pour répondre aux questions : 0 805 200 550 (numéro vert).